21––22

ANNUAL
REPORT

Menü

Dossier Jeux Olympiques

Des chiffres, des faits et des impressions captivantes de Pékin 2022

En savoir plus

Les « jours bénis de Pékin »

Quinze médailles, dont sept d’or, et 33 diplômes : le bilan suisse des Jeux Olympiques d’hiver à Pékin est impressionnant. Les récits et les moments forts vécus le sont tout autant. Les athlètes de Swiss-Ski ont battu des records, assumé leur rôle de favoris et ainsi rendu ces deux semaines à Pékin inoubliables. Une rétrospective en chiffres hors norme.

15

Pour apprécier les succès réalisés aux Jeux Olympiques, un coup d’œil au tableau des médailles s’impose.

Avec un total de 15 médailles, la délégation suisse a égalé les deux meilleurs bilans aux JO d’hiver jusqu’ici. En 1988 à Calgary et en 2018 à Pyeongchang, les Suisses avaient également décroché 15 médailles. Avec 33 diplômes et sept médailles d’or, les Jeux d’hiver de Pékin sont toutefois les plus réussis dans l’histoire du sport suisse. Contrairement à 1988 et 2018, l’ensemble des 15 médailles remportées à Pékin ont été décrochées par des athlètes de Swiss-Ski.

24

Si les athlètes suisses ont égalé le record en remportant 15 médailles aux Jeux Olympiques à Pékin, ils en ont établi un nouveau en décrochant un total de 33 diplômes, dont 24 sont l’œuvre d’athlètes de Swiss-Ski.

5

« Il s’agit de votre cinquième médaille olympique ».

C’est par ces mots que l’animateur de la SRF Lukas Studer a entamé son interview avec Wendy Holdener après sa médaille d’argent en combiné. « C’est fou, non ? » a-t-elle rétorqué du tac au tac. Après les JO de Pékin, une main entière est désormais nécessaire pour compter les médailles de l’athlète aux JO. À Pyeongchang en 2018, elle avait emporté l’argent en slalom, le bronze en combiné alpin et l’or par équipe. À Pékin, elle a complété son bilan personnel par l’argent en combiné et le bronze en slalom.

En sus du bronze en slalom, Wendy Holdener remporte l’argent olympique du combiné.

Keystone-SDA

Il y a quatre ans, Wendy Holdener avait déjà remporté un lot complet de médailles à Pyeongchang.

Keystone-SDA

À Pékin, elle y a ajouté l’argent et le bronze à sa collection.

Keystone-SDA
22

Mathilde Gremaud s’est sans doute faite le plus beau des cadeaux pour ses 22 ans.

Le jour de son anniversaire, la Fribourgeoise a décroché le bronze en big air. Cette médaille semble sortie d’un conte de fées : Mathilde Gremaud avait terminé 12e et dernière de la qualification. En finale, elle a démontré tout son talent et a été récompensée par le bronze, sa deuxième médaille olympique après l’argent, remporté en slopestyle à Pyeongchang en 2018. Quelques jours plus tard, la jeune athlète complétait son lot de médailles en décrochant l’or en slopestyle.

Keystone-SDA

Moment choc dès le début de la finale de slopstyle, avec la chute de Mathilde Gremaud lors de son premier run.

La joie d’avoir remporté cette médaille n’en a été que plus grande.

Récompensée pour sa persévérance : Mathilde Gremaud sur la première marche du podium.

Après l’argent et le bronze, l’or vient compléter la collection de Mathilde Gremaud.

10

En ski alpin, la première compétition a apporté la première médaille d’or à la Suisse. Beat Feuz a triomphé en descente, couronnant ainsi son impressionnante carrière avec le titre olympique.

Il est le dixième Suisse vainqueur olympique en ski alpin. Avant lui, Bernhard Russi, Pirmin Zurbriggen, Didier Défago (descente), Heini Hemmi, Carlo Janka, Max Julen, Roger Staub (slalom géant), Edy Reinalter (slalom) et Sandro Viletta (super combiné) avaient eux aussi décroché l’or aux JO d’hiver. Si Beat Feuz restera à jamais le dixième Suisse vainqueur olympique en ski alpin, il ne sera pas le dernier. Quelques jours après Marco Odermatt a lui aussi inscrit son nom dans cette liste prestigieuse. Il s’est imposé en géant et restera donc, pour quatre ans au moins, le dernier Suisse à avoir remporté l’or olympique en ski alpin.

Pari gagné : après avoir remporté la Coupe du monde de descente à quatre reprises, s’être adjugé de nombreuses médailles lors de grands événements et avoir été sacré Champion du monde, Beat Feuz couronne son exemplaire carrière en descente

Keystone-SDA

Énorme soulagement après la médaille d'or olympique en slalom géant : Marco Odermatt.

Keystone-SDA

5

Marco Odermatt est le cinquième Suisse à remporter un titre olympique en slalom géant

La dernière fois que Carlo Janka a gagné dans cette discipline, c'était à Vancouver en 2010. Roger Staub (1960 à Squaw Valley), Heini Hemmi (1976 à Innsbruck) et Max Julen (1984 à Sarajevo) ont également remporté l'or olympique en slalom géant.

Passage du témoin : le nouveau Champion olympique suisse Ryan Regez (à g.) reçoit les félicitations de Mike Schmid. Aujourd’hui entraîneur au niveau Coupe du monde, ce dernier était devenu le premier Champion olympique de skicross en 2010.

Keystone-SDA

2010

La Suisse avait remporté l’or pour la première olympique du skicross, avec la victoire de Mike Schmid en 2010 à Vancouver.

Après l’absence de médailles à Sotchi en 2014 et l’argent décroché par Marc Bischofberger à Pyeongchang en 2018, il était temps que la Suisse renoue avec l’or. Ryan Regez a pleinement assumé son rôle de favori, en terminant premier. Et même s’il n’y était pas parvenu, son coéquipier aurait pris le relais : Alex Fiva s’est en effet classé deuxième juste derrière le Bernois, offrant ainsi un superbe doublé à la Suisse en skicross.

2x2

Deux fois deux égal quatre

C’est le nombre de médailles remportées par la Suisse en juste deux compétitions. Swiss-Ski a en effet pu fêter un doublé aussi bien en combiné alpin féminin qu’en skicross masculin. Michelle Gisin s’est adjugé l’or devant Wendy Holdener, tandis que Ryan Regez et Alex Fiva montaient sur les deux premières marches du podium. Deux doublés lors d’une seule et même édition des Jeux Olympiques d’hiver est une première pour la Suisse.

Hisser le drapeau suisse est presque devenu une routine durant les deux semaines des Jeux Olympiques. Après leur doublé en finale de skicross, Alex Fiva (à g.) et Ryan Regez s’y sont attelés à deux.

Keystone-SDA

Toutes les deux ont déjà partagé le podium, comme aux Jeux Olympiques de 2018, lorsque Michelle Gisin avait décroché la victoire du combiné alpin devant Mikaela Shiffrin, tandis que Wendy Holdener prenait la 3e place.

Keystone-SDA

Les deux font la paire : Wendy Holdener (à g.) et Michelle Gisin savourent leur doublé à Pékin.

Keystone-SDA

En finale, Jan Scherrer exécute parfaitement la figure qui porte son nom, le « Jan Tonic », et décroche le bronze.

Keystone-SDA

4

Un résultat lors de Jeux Olympiques est toujours un instantané. Afin de réaliser ce pourquoi l’athlète a travaillé durant quatre années, tout doit s’emboîter parfaitement le jour J, à l’heure H.

Pour le snowboardeur freestyle Jan Scherrer, les choses n’auraient guère pu mieux se passer. Il s’est qualifié haut la main pour la finale du half-pipe, où il a effectué une deuxième manche de rêve, réussissant notamment un « Alley-oop Double Rodeo 1080 Indy to Nose », également appelé « Jan Tonic ». Cette figure, qui porte son nom, est considérée comme l’une des plus difficiles en half-pipe et représente toujours un défi, même pour son créateur. À Pékin, ce ne fut d’ailleurs que la quatrième fois que Jan Scherrer est parvenu à réceptionner proprement ce saut. Pour le St-Gallois, la devise est désormais « jamais trois sans quatre ».

5

Michelle Gisin a accompli sa mission de défense du titre. Après Pyeongchang en 2018, l’Obwaldienne a remporté l’or en combiné alpin à Pékin également.

Elle rejoint ainsi un cercle très fermé, en devenant la cinquième skieuse alpine à réitérer un triomphe réalisé quatre ans auparavant. Chez les hommes, le cercle est encore plus restreint : jusqu’ici, seuls deux athlètes ont décroché le titre lors de deux JO consécutifs. Kjetil André Aamodt avait triomphé en 2002 et 2006 en super-G et Matthias Mayer a remporté l’or en 2018 à Pyeongchang et en 2022 à Pékin, en super-G également.

Le moment reste toujours magique : après Pyeongchang en 2018, Michelle Gisin s’adjuge à Pékin une deuxième médaille d’or en combiné.

Photos : Keystone-SDA

Elle avait remporté sa première médaille d’or olympique quatre ans auparavant en s’adjugeant le combiné.

Michelle Gisin a posé les bases de son succès lors de la descente, même en se classant 12e à une seconde exactement de la leader, l’Autrichienne Christine Scheyer.

En slalom, Michelle Gisin a gagné une seconde et plus sur la concurrence.

Cela lui a suffi pour remplir son objectif : la défense du titre !

Elle brille de mille feux : Michelle Gisin avec sa récompense amplement méritée.

11.2.

Le 11 février restera sans doute gravé à jamais dans la mémoire de Lara Gut-Behrami. C’est en effet ce jour-là, en 2021 et en 2022, que la Tessinoise signa deux des plus beaux succès de sa carrière.

En 2021, elle décrochait l’or en super-G aux Mondiaux à Cortina d’Ampezzo et en 2022 à Pékin, elle remportait le titre dans cette même discipline. Une année jour pour jour après sa première victoire lors d’un grand événement, la Championne du monde en titre est ainsi devenue Championne olympique.

Un flot d’émotions

Un moment pour l’éternité, une journée qui entrera dans l’histoire : Lara Gut-Behrami est couronnée Championne olympique le 11 février, une année jour pour jour après sa victoire en Coupe du monde à Cortina d’Ampezzo.

Keystone-SDA

Explosion de joie : chez la Tessinoise, l’immense pression et toute la tension font place au soulagement.

Keystone-SDA

Un flot d’émotions : Lara Gut-Behrami exulte après sa victoire en super-G.

Keystone-SDA

La reine de la discipline reine : Corinne Suter avait été sacrée reine de la descente lors des Championnats du monde à Cortina. Une année plus tard, elle offre à la Suisse l’or olympique dans la discipline reine.

Keystone-SDA

13

Tandis que Lara Gut-Behrami s’adjugeait la victoire en super-G, Corinne Suter a dû se contenter d’une décevante 13e place.

Aux yeux du grand public, elle ne faisait dès lors plus partie des favorites pour une médaille en descente. Toutefois, la Schwyzoise a prouvé qu’il fallait toujours compter avec elle, surtout lors d’un grand événement. Après sa 13e place en super-G, elle glanait le titre olympique en descente. À l’image de Lara Gut-Behrami, c’est en tant que Championne du monde en titre que Corinne Suter a été sacrée Championne olympique en descente.

1.85

Avec 15 médailles, le bilan de la délégation suisse aux Jeux de Pékin est plus que satisfaisant.

Or, la Suisse aurait presque eu l’occasion de fêter encore davantage de succès. En effet, les athlètes suisses ont terminé pas moins de sept fois au quatrième rang, se classant ainsi parmi les premiers en ce qui concerne les médailles en chocolat. L’une d’elles est revenue à Andri Ragettli qui, après avoir remporté la qualification, faisait partie des grands favoris pour la finale du slopestyle. Il n’est toutefois pas parvenu à fournir ses meilleures performances en finale et a manqué de peu le podium. Seul 1,85 point aura manqué au Grison pour décrocher le bronze.

Les médailles étaient à portée de main : vainqueur de la qualification, Andri Ragettli termine 4e de la finale de slopestyle, manquant sa première médaille olympique pour 1,85 point seulement.

Keystone-SDA

Parmi l’élite mondiale : en terminant 5e du sprint, Nadine Fähndrich signe une grande première pour le ski de fond suisse.

Keystone-SDA

Les médailles étaient à portée de main et pourtant…

Après avoir signé d’excellentes performances lors des courses préliminaires et en demi-finale, Nadine Fähndrich a manqué de souffle à quelques mètres de l’arrivée en finale.

Malgré tout, la qualification de la Lucernoise pour la finale du sprint représente une première pour la Suisse. Avant elle, jamais la Suisse ne s’était qualifiée pour la finale des six meilleurs depuis l’entrée de la discipline dans le programme olympique de ski de fond en 2002. Face à de solides concurrentes, la fondeuse a décroché une excellente cinquième place, synonyme de diplôme.

L’épilogue d’un épisode difficile : Fanny Smith avait rendez-vous avec les médias le 8 mars 2022. Dix jours avant, elle apprenait qu’elle avait finalement remporté le bronze. « Un soulagement », confiera-t-elle aux journalistes présents.

Keystone-SDA

24

En principe, les Jeux Olympiques d’hiver se sont déroulés du 4 au 20 février 2022. La spécialiste du skicross Fanny Smith a toutefois remporté sa médaille quatre jours après la fin officielle des Jeux.

C’est en effet à ce moment-là que la Vaudoise a appris que la Commission d’appel de la FIS avait admis son recours et celui déposé par Swiss-Ski. La Commission a ainsi annulé la décision prise par le jury FIS lors de la finale dames des Jeux Olympiques. Fanny Smith s’était vue retirer sa troisième place, le jury ayant considéré que la skieuse de Villars avait intentionnellement gêné sa concurrente, l’Allemande Daniela Maier. Fanny Smith et Swiss-Ski avaient déposé un recours contre cette décision. Fanny Smith a déclaré plus tard lors d’une conférence de presse qu’elle avait appris le 24 février 2022 que le recours avait été admis et qu’elle allait obtenir la médaille : « Ce fut un véritable soulagement ».

Simon Ammann a réalisé son premier doublé en or en 2002 à Salt Lake City. Pour de sa deuxième participation à des Jeux Olympiques, il n’avait laissé aucune chance à ses concurrents, ni sur le petit, ni sur le grand tremplin, s’adjugeant deux f

Keystone-SDA

7

Aucun athlète suisse n’a participé aussi souvent à des Jeux Olympiques que le sauteur Simon Ammann.

À Pékin, il a fait partie de la délégation suisse pour la septième fois, après Nagano en 1998, Salt Lake City en 2002, Turin en 2006, Vancouver en 2010, Sotchi en 2014 et Pyeongchang en 2018. Ammann a remporté quatre médailles d’or olympiques, ce qui fait de lui l’athlète olympique suisse le plus titré, aux côtés du fondeur Dario Cologna.

5

Cinq vrilles et trois saltos ont permis à Pirmin Werner de remporter 128 points en finale de la compétition mixte d’aerials, soit le deuxième meilleur score général.

Son « Back Double Full-Full-Double Full » a largement contribué à la qualification de son équipe, composée également de Noé Roth et d’Alexandra Bär, pour la super finale des quatre meilleurs trios. Les Suisses se sont finalement classés quatrièmes.

Plus haut, plus fort : aux JO, Pirmin Werner présente des figures d’une difficulté extrême.

Keystone-SDA

Malgré tout, Pirmin Werner manquera le podium en équipe et en individuel. Il se classe 4e à deux reprises.

Keystone-SDA

Son coéquipier Noé Roth termine, lui, au 8e rang.

Keystone-SDA

Pas aligné en équipe, Nicolas Gygax prend la 24e place en individuel.

Keystone-SDA

Appelée à Pékin dans le rôle de remplaçante, Alexandra Bär termine elle aussi à un bon 24e rang. En équipe, Alexandra Bär a pris la place de Carol Bouvard, blessée.

Keystone-SDA

Le premier run « s’est hyper-bien passé » commentera une Berenice Wicki folle de joie.

Keystone-SDA

3

Avant son succès aux Jeux Olympiques, l’Argovienne Berenice Wicki s’était classée à trois reprises parmi les dix meilleures d’une épreuve de Coupe du monde.

À Pékin, l’athlète de 19 ans a fourni une excellente performance, terminant au septième rang, synonyme de diplôme. « Je ne m’y attendais pas », dira-t-elle plus tard. Bien que fatiguée avant la compétition, elle a remporté 76,25 points dès la première manche.

14

Face au froid glacial et aux violentes bourrasques de vent, la discipline reine du ski de fond a dû être raccourcie de 20 kilomètres.

Au lieu des 50 kilomètres habituels, Dario Cologna n’en aura donc parcouru que 30 pour sa dernière apparition aux Jeux Olympiques. Le Grison figurait parmi les premiers pendant les deux-tiers de la course, avant de perdre quelque peu du terrain. En prenant la 14e place, il a toutefois mis un point final à son impressionnante carrière sur un succès d’estime. Rappelons que le meilleur fondeur suisse de l’histoire a apporté quatre médailles olympiques à son pays.

S’il n’est pas parvenu à compléter sa collection de médailles à Pékin, le bilan olympique de Dario Cologna reste unique en Suisse.

Nordic Focus

durant sa carrière, le Grison a remporté Quatre médailles d’or lors des Jeux Olympiques.

Keystone-SDA

Par des températures glaciales, Dario Cologna serre son coéquipier Roman Furger dans ses bras après le 30 km départ en ligne masculin à Zhangjiakou.

Keystone-SDA
4

À Pékin, le skieur freestyle Robin Briguet s’est élancé cinq fois dans le half-pipe en qualification et en finale et a terminé sa course sur un seul ski à quatre reprises.

En finale, sa fixation s’est ouverte lors de toutes ses trois manches. Dans ces conditions, le podium était hors d’atteinte. Briguet a terminé la compétition et son aventure olympique au 12e rang, illustrant ainsi à quel point la ligne entre succès et échec peut être ténue.

Une image malheureusement emblématique des Jeux Olympiques de Robin Briguet : le Bas-Valaisan a en effet perdu un ski lors de chacune des trois manches de la finale du half-pipe en freeski.

Keystone-SDA

Tout allait encore pour le mieux : Robin Briguet les deux skis dans les airs.

Keystone-SDA

Au lieu de récolter des applaudissements et des points en vue d’un possible diplôme, il est contraint de ramasser ses outils de travail.

Keystone-SDA

Le monde a bien changé en 70 ans. Les Jeux Olympiques d’hiver de 2026 auront lieu sur le même site qu’en 1956. À Cortina d’Ampezzo, la Suissesse Madeleine Berthod avait à l’époque notamment remporté l’or en descente.

70

Qui dit rétrospective dit aussi perspective.

Les prochains Jeux Olympiques auront lieu dans quatre ans à Cortina d’Ampezzo. La station de la province de Belluno accueille chaque année la Coupe du monde féminine de ski alpin. Après 1956, soit 70 ans plus tard, Cortina sera ainsi à nouveau le théâtre des Jeux, de concert avec la ville de Milan.

Jeux Olympiques - Highlights

2021/22

Holdener battue de peu par Vlhova pour son 100e slalom

Wendy Holdener a terminé 2e du slalom de Kranjska Gora. La Schwytzoise a été battue de 0''23 par la star de la discipline Petra Vlhova, alors qu'Anna Swenn Larsson a terminé 3e.

Jeux Olympiques
https://www.swiss-ski.ch/fr/ski-alpin/news/news/slalom-de-kranjska-gora-holdener-battue-de-peu-par-vlhova/

Le bronze pour Lara Gut-Behrami en géant, Hector en or

Lara Gut-Behrami a décroché le bronze du géant olympique à Pékin. Le titre est revenu à la Suédoise Sara Hector et l'argent à Federica Brignone.

Ski alpin
https://www.swiss-ski.ch/fr/newsroom/news/le-bronze-pour-lara-gut-behrami-en-geant-hector-en-or/

Wendy Holdener se pare de bronze en slalom

Wendy Holdener a offert à la délégation suisse sa quatrième médaille aux Jeux de Pékin. La Schwytzoise s'est parée de bronze en slalom, terminant à seulement 0''12 de la championne olympique Petra Vlhova.

Ski alpin
https://www.swiss-ski.ch/fr/newsroom/news/wendy-holdener-se-pare-de-bronze-en-slalom/

Snowboard: Scherrer s'offre le bronze en half-pipe

Jan Scherrer a cueilli le bronze olympique en half-pipe à Pékin. Le St-Gallois a notamment devancé le légendaire Shaun White, 4e, pour offrir à la délégation suisse sa cinquième médaille dans ces Jeux. Pat Burgener s'est quant à lui classé 11e de cette finale.

Snowboard
https://www.swiss-ski.ch/fr/newsroom/news/snowboard-scherrer-soffre-le-bronze-en-half-pipe/

Géant olympique: Marco Odermatt triomphe!

Enorme Marco Odermatt! Le Nidwaldien de 24 ans a triomphé lors du géant olympique et rejoint Roger Staub, Heini Hemmi, Max Julen et Carlo Janka dans le club des Suisses en or dans la discipline aux Jeux.

Ski alpin
https://www.swiss-ski.ch/fr/newsroom/news/geant-olympique-marco-odermatt-triomphe/

Corinne Suter remporte la descente olympique

Et un quatrième titre en ski alpin pour la délégation suisse! Championne du monde de la discipline, Corinne Suter s'est offert l'or en descente.

Ski alpin
https://www.swiss-ski.ch/fr/newsroom/news/corinne-suter-remporte-la-descente-olympique/

Combiné: Fantastique doublé Gisin-Holdener

Michelle Gisin est bel et bien la reine du combiné. L'Obwaldienne conserve son titre olympique de Pyeongchang en devançant Wendy Holdener pour un fantastique doublé suisse.

Ski alpin
https://www.swiss-ski.ch/fr/newsroom/news/combine-fantastique-double-gisin-holdener/

Âge, succès en Coupe du monde, vitrine de médailles : voici le portrait-robot du médaillé olympique suisse

La Suisse est rentrée des Jeux Olympiques de Pékin avec 14 médailles dans ses valises. Parmi ces breloques, pas moins de sept sont en or. Mais qui se cache derrière les athlètes responsables de la moisson de médailles à Pékin ? Notre portrait-robot.

Jeux Olympiques
https://www.swiss-ski.ch/fr/newsroom/news/alter-weltcup-erfolge-und-edelmetall-vitrine-so-charakterisiert-sich-der-typische-schweizer-olympi-1/

Fanny Smith récupère le bronze olympique

Fanny Smith est bien la détentrice de la médaille de bronze olympique. Le recours de Swiss-Ski a payé et la Vaudoise a récupéré sa médaille au profit de l'Allemande Daniela Maier.

Skicross
https://www.swiss-ski.ch/fr/newsroom/news/fanny-smith-recupere-le-bronze-olympique/

Beat Feuz remporte la descente olympique!

Beat Feuz est champion olympique de descente! Le Bernois, meilleur descendeur de l'Histoire, a devancé Johan Clarey de 0''10 et Matthias Mayer de 0''16.

Ski alpin
https://www.swiss-ski.ch/fr/newsroom/news/beat-feuz-remporte-la-descente-olympique/

Mathilde Gremaud s'offre une deuxième médaille olympique

Mathilde Gremaud s'est offert un superbe cadeau le jour de son 22e anniversaire.

Freeski
https://www.swiss-ski.ch/fr/newsroom/news/mathilde-gremaud-soffre-une-deuxieme-medaille-olympique/

La Suisse 4e en Aerials mixte, triomphe des Etats-Unis

Alexandra Baer, Pirmin Werner et Noé Roth ont manqué le bronze pour une quinzaine de points. Mais les deux garçons ont tenté des sauts d'une difficulté extrême.

Aerials
https://www.swiss-ski.ch/fr/newsroom/news/la-suisse-4e-en-aerials-mixte-triomphe-des-etats-unis/

Gut-Behrami enfin sacrée, Gisin en bronze

Lara Gut-Behrami a, enfin, décroché son premier titre olympique jeudi à Yanqing. La Tessinoise s'est parée d'or dans un super-G où l'Obwaldienne Michelle Gisin a décroché le bronze.

Ski alpin
https://www.swiss-ski.ch/fr/newsroom/news/gut-behrami-enfin-sacree-gisin-en-bronze/

Slopestyle: Mathilde Gremaud en or

Mathilde Gremaud est championne olympique en slopestyle! La Fribourgeoise s'offre une deuxième médaille après le bronze en Big Air.

Freeski
https://www.swiss-ski.ch/fr/newsroom/news/slopestyle-mathilde-gremaud-en-or/

Pirmin Werner 4e en saut (Aerials)

Le Zurichois Pirmin Werner, au bout du suspense, a pris la 4e place de la finale olympique du saut (Aerials), dans le ciel nocturne de Zhangjiakou.

Aerials
https://www.swiss-ski.ch/fr/newsroom/news/pirmin-werner-4e-en-saut-aerials/

L'or du skicross pour Regez, l'argent pour Fiva

Le skicross helvétique a retrouvé des couleurs au lendemain de la disqualification de Fanny Smith, privée du bronze par le jury.

Skicross
https://www.swiss-ski.ch/fr/newsroom/news/lor-du-skicross-pour-regez-largent-pour-fiva/

Les stars de Swiss-Ski sous une pluie de médailles

Les Jeux olympiques d'hiver de Pékin 2022 sont entrés dans l'histoire ! Beat Feuz, Lara Gut-Behrami, Marco Odermatt, Corinne Suter, Michelle Gisin, Mathilde Gremaud et Ryan Regez ont créé un moment sportif historique pour la Suisse. Jamais encore les athlètes de Swiss-Ski n'avaient remporté sept médailles d'or aux Jeux olympiques d'hiver !

Jeux Olympiques
https://www.swiss-ski.ch/fr/newsroom/news/les-stars-de-swiss-ski-sous-une-pluie-dor/

Holdener battue de peu par Vlhova pour son 100e slalom

Wendy Holdener a terminé 2e du slalom de Kranjska Gora. La Schwytzoise a été battue de 0''23 par la star de la discipline Petra Vlhova, alors qu'Anna Swenn Larsson a terminé 3e.

Jeux Olympiques
https://www.swiss-ski.ch/fr/ski-alpin/news/news/slalom-de-kranjska-gora-holdener-battue-de-peu-par-vlhova/

Beat Feuz remporte la descente olympique!

Beat Feuz est champion olympique de descente! Le Bernois, meilleur descendeur de l'Histoire, a devancé Johan Clarey de 0''10 et Matthias Mayer de 0''16.

Ski alpin
https://www.swiss-ski.ch/fr/newsroom/news/beat-feuz-remporte-la-descente-olympique/

Le bronze pour Lara Gut-Behrami en géant, Hector en or

Lara Gut-Behrami a décroché le bronze du géant olympique à Pékin. Le titre est revenu à la Suédoise Sara Hector et l'argent à Federica Brignone.

Ski alpin
https://www.swiss-ski.ch/fr/newsroom/news/le-bronze-pour-lara-gut-behrami-en-geant-hector-en-or/

Mathilde Gremaud s'offre une deuxième médaille olympique

Mathilde Gremaud s'est offert un superbe cadeau le jour de son 22e anniversaire.

Freeski
https://www.swiss-ski.ch/fr/newsroom/news/mathilde-gremaud-soffre-une-deuxieme-medaille-olympique/

Wendy Holdener se pare de bronze en slalom

Wendy Holdener a offert à la délégation suisse sa quatrième médaille aux Jeux de Pékin. La Schwytzoise s'est parée de bronze en slalom, terminant à seulement 0''12 de la championne olympique Petra Vlhova.

Ski alpin
https://www.swiss-ski.ch/fr/newsroom/news/wendy-holdener-se-pare-de-bronze-en-slalom/

La Suisse 4e en Aerials mixte, triomphe des Etats-Unis

Alexandra Baer, Pirmin Werner et Noé Roth ont manqué le bronze pour une quinzaine de points. Mais les deux garçons ont tenté des sauts d'une difficulté extrême.

Aerials
https://www.swiss-ski.ch/fr/newsroom/news/la-suisse-4e-en-aerials-mixte-triomphe-des-etats-unis/

Snowboard: Scherrer s'offre le bronze en half-pipe

Jan Scherrer a cueilli le bronze olympique en half-pipe à Pékin. Le St-Gallois a notamment devancé le légendaire Shaun White, 4e, pour offrir à la délégation suisse sa cinquième médaille dans ces Jeux. Pat Burgener s'est quant à lui classé 11e de cette finale.

Snowboard
https://www.swiss-ski.ch/fr/newsroom/news/snowboard-scherrer-soffre-le-bronze-en-half-pipe/

Gut-Behrami enfin sacrée, Gisin en bronze

Lara Gut-Behrami a, enfin, décroché son premier titre olympique jeudi à Yanqing. La Tessinoise s'est parée d'or dans un super-G où l'Obwaldienne Michelle Gisin a décroché le bronze.

Ski alpin
https://www.swiss-ski.ch/fr/newsroom/news/gut-behrami-enfin-sacree-gisin-en-bronze/

Géant olympique: Marco Odermatt triomphe!

Enorme Marco Odermatt! Le Nidwaldien de 24 ans a triomphé lors du géant olympique et rejoint Roger Staub, Heini Hemmi, Max Julen et Carlo Janka dans le club des Suisses en or dans la discipline aux Jeux.

Ski alpin
https://www.swiss-ski.ch/fr/newsroom/news/geant-olympique-marco-odermatt-triomphe/

Slopestyle: Mathilde Gremaud en or

Mathilde Gremaud est championne olympique en slopestyle! La Fribourgeoise s'offre une deuxième médaille après le bronze en Big Air.

Freeski
https://www.swiss-ski.ch/fr/newsroom/news/slopestyle-mathilde-gremaud-en-or/

Corinne Suter remporte la descente olympique

Et un quatrième titre en ski alpin pour la délégation suisse! Championne du monde de la discipline, Corinne Suter s'est offert l'or en descente.

Ski alpin
https://www.swiss-ski.ch/fr/newsroom/news/corinne-suter-remporte-la-descente-olympique/

Pirmin Werner 4e en saut (Aerials)

Le Zurichois Pirmin Werner, au bout du suspense, a pris la 4e place de la finale olympique du saut (Aerials), dans le ciel nocturne de Zhangjiakou.

Aerials
https://www.swiss-ski.ch/fr/newsroom/news/pirmin-werner-4e-en-saut-aerials/

Combiné: Fantastique doublé Gisin-Holdener

Michelle Gisin est bel et bien la reine du combiné. L'Obwaldienne conserve son titre olympique de Pyeongchang en devançant Wendy Holdener pour un fantastique doublé suisse.

Ski alpin
https://www.swiss-ski.ch/fr/newsroom/news/combine-fantastique-double-gisin-holdener/

L'or du skicross pour Regez, l'argent pour Fiva

Le skicross helvétique a retrouvé des couleurs au lendemain de la disqualification de Fanny Smith, privée du bronze par le jury.

Skicross
https://www.swiss-ski.ch/fr/newsroom/news/lor-du-skicross-pour-regez-largent-pour-fiva/

Âge, succès en Coupe du monde, vitrine de médailles : voici le portrait-robot du médaillé olympique suisse

La Suisse est rentrée des Jeux Olympiques de Pékin avec 14 médailles dans ses valises. Parmi ces breloques, pas moins de sept sont en or. Mais qui se cache derrière les athlètes responsables de la moisson de médailles à Pékin ? Notre portrait-robot.

Jeux Olympiques
https://www.swiss-ski.ch/fr/newsroom/news/alter-weltcup-erfolge-und-edelmetall-vitrine-so-charakterisiert-sich-der-typische-schweizer-olympi-1/

Les stars de Swiss-Ski sous une pluie de médailles

Les Jeux olympiques d'hiver de Pékin 2022 sont entrés dans l'histoire ! Beat Feuz, Lara Gut-Behrami, Marco Odermatt, Corinne Suter, Michelle Gisin, Mathilde Gremaud et Ryan Regez ont créé un moment sportif historique pour la Suisse. Jamais encore les athlètes de Swiss-Ski n'avaient remporté sept médailles d'or aux Jeux olympiques d'hiver !

Jeux Olympiques
https://www.swiss-ski.ch/fr/newsroom/news/les-stars-de-swiss-ski-sous-une-pluie-dor/

Fanny Smith récupère le bronze olympique

Fanny Smith est bien la détentrice de la médaille de bronze olympique. Le recours de Swiss-Ski a payé et la Vaudoise a récupéré sa médaille au profit de l'Allemande Daniela Maier.

Skicross
https://www.swiss-ski.ch/fr/newsroom/news/fanny-smith-recupere-le-bronze-olympique/

Perspectives

2025/26

Jeux olympiques d'hiver 2025/26 Cortina

Les XXVe Jeux olympiques d'hiver sont prévus du 6 février au 22 février 2026 à Milan et Cortina d'Ampezzo.

Jeux Olympiques
https://www.milanocortina2026.org/fr/

Jeux olympiques d'hiver 2025/26 Cortina

Les XXVe Jeux olympiques d'hiver sont prévus du 6 février au 22 février 2026 à Milan et Cortina d'Ampezzo.

Jeux Olympiques
https://www.milanocortina2026.org/fr/